Changement, Avenir, Participation à Saint-Hubert 

Mieux vivre à Arville, Awenne, Hatrival, Lorcy, Mirwart, Poix, Saint-Hubert, Vesqueville !
Accueil Actualité Dossiers  Elus et mandataires Blog CAP-2012


Le social et l’enseignement

Le social et l’enseignement sont deux problématiques très importantes dans la société actuelle.  Elles concernent tout un chacun, mais plus particulièrement la jeunesse et les aînés. Dans le paysage communal, malgré certaines mesures, la jeunesse reste encore le parent pauvre. Quant aux aînés, la gestion du vieillissement de la population doit retenir toute l’attention des élus par des mesures concrètes.

Il est indispensable de travailler ces thèmes et de se donner les moyens pour agir préventivement face aux inégalités sociales qui touchent les habitants de Saint-Hubert dans des domaines aussi variés que ceux abordés dans nos différentes priorités précitées comme le logement, la santé, le sport ou la culture.

Un Centre Public d’Action Sociale a aujourd’hui bien d’autres missions que celle d’apporter de l’aide financière à ceux qui se trouvent en difficulté.  La réinsertion professionnelle, la recherche de logement, l’aide juridique ou psycho-sociale, la médiation de dettes, l’accueil et l’intégration de personnes étrangères font aussi partie du quotidien des travailleurs sociaux.

En ce qui concerne l’enseignement communal, la présence d’une école dans un village est un gage d’intégration sociale et de vie communautaire. Le maintien des implantations dans chaque village doit donc être soutenu et encouragé.

La présence d’une académie de musique, de la danse et des arts parlés, offre à notre population (près de 200 élèves) la possibilité de développer un apprentissage artistique favorable à un meilleur épanouissement personnel.

« Mieux vivre » ensemble à Saint-Hubert dans un environnement social favorable et avec un enseignement de qualité, c’est notamment :

  • donner la parole aux jeunes, entendre leurs préoccupations et souhaits ; afin d’encourager leur participation, il est essentiel de prévoir des lieux d’échanges ;
  • soutenir les mouvements et organisations de jeunesse dans les différents aspects de leurs actions ;
  • doter de moyens financiers et soutenir au mieux le personnel qualifié la Maison de Quartier ; la future reconnaissance de cette Maison de Jeunes par la Communauté Française constituerait un atout majeur pour la jeunesse de toute la commune ; proposer des activités, initier des projets permettraient aux jeunes d’exercer une citoyenneté active et responsable ;
  • pour les aînés, veiller au maintien, à l’amélioration ou la diversification de tous les services existants, indispensables à leur bien-être, en privilégiant le maintien à domicile : aide au transport, accès aux soins de santé, aide à domicile, repas, etc. ;
  • réfléchir à des réponses plus adaptées encore aux besoins des personnes âgées et les organiser dans la mesure des moyens disponibles : centre de jour, résidence services, cadastre des aînés isolés sur le territoire communal pour des contacts périodiques et lors de situations particulières : hiver rigoureux ou la canicule ;
  • réserver une attention particulière à l’accueil des nouveaux résidents en maison de repos lorsque la vie au domicile s’avère impossible ; il faut optimaliser les conditions d’une transition souvent traumatisante pour les aînés ;
  • assurer une parfaite articulation ou coordination des actions de la commune et du C.P.A.S dans la mesure où de nombreux thèmes leur sont communs ou fort proches ; il faut éviter le saupoudrage et laisser la place à de véritables projets prioritaires dotés de vrais moyens tant humains que financiers ;
  • pour l’enseignement communal, poursuivre le soutien financier de manière à organiser au mieux l’encadrement des élèves ;
  • prévoir un passage régulier de l’Echevin(e) de l’enseignement dans les écoles et implantations pour maintenir un contact basé sur un dialogue constructif et la participation ;
  • poursuivre le soutien à l’immersion linguistique dans l’implantation d’Arville sachant que le multilinguisme est un atout indéniable ;
  •  dans le cadre de l’enseignement en immersion, favoriser les échanges linguistiques ;
  • favoriser le maintien d’une implantation scolaire communale dans chaque village par une politique de promotion et de soutien ;
  • favoriser l’accès aux salles communales ou de village pour l’organisation de manifestations scolaires (spectacles) ;
  • réfléchir à l’organisation de l’accueil de la petite enfance en concertation avec les gardiennes O.N.E. établie dans la commune (crèche communale…) ;
  • pratiquer une réelle concertation au sein de la Copaloc (commission paritaire locale qui regroupe à parité représentants des enseignants et du Pouvoir Organisateur), dans un esprit de dialogue constructif et de respect mutuel ;
  • soutenir le difficile travail des directions par une aide administrative, quand celle-ci s’avère nécessaire (subsides de la Communauté française) ;
  • permettre une certaine autonomie des directions dans la gestion financière de leurs écoles dans un cadre négocié et contrôlé ;
  • assurer un suivi régulier par le service communal compétent des petits travaux et entretiens divers dans les écoles et implantations ;
  • associer les équipes éducatives et les directions dans les projets de rénovation de bâtiments scolaires ;
  • rénover les bâtiments de l’Académie de musique (ancienne gendarmerie) ;
  • renouer les contacts avec l’Académie d’été pour relancer l’organisation de stages à Saint-Hubert ;
  • avoir au sein de l’administration une personne chargée d’informer les directions des décisions prises par le Collège et le Conseil les concernant ;
  • favoriser l’organisation dans l’entité de Saint-Hubert de modules d’apprentissage post-scolaires ou de type promotion sociale en général en étudiant tous les partenariats ou opérateurs de formation possibles ; dans cette perspective, réserver une attention particulière aux personnes en attente d’insertion professionnelle en partant des difficultés vécues au plan local en terme de mobilité, de réponse à l’offre d’emplois… ;
  • encourager à l’utilisation de la plate-forme d’apprentissage des langues « Wallangues » existante dans notre commune et y organiser des sessions de formation afin de soutenir cet apprentissage notamment pour notre secteur touristique.
Changement - Avenir - Participation : notre programme  « Mieux vivre à Saint-Hubert »

Liste des candidats
Liste des candidats CAP 2012
Programme CAP-2012... 

 présentation du programme
 logement - mobilité
 économie - tourisme - culture
 santé - sport
 énergie - environnement
 social - enseignement
 
Programme téléchargeable
  programme téléchargeable (word)document Word
Rencontres citoyennes...

Le 27 septembre à 20h
 :
Culture et tourisme : des atouts économiques à exploiter !
Salle Notre-Dame à Vesqueville.

Le 3 octobre à 20h :
Une maison médicale, cela s’impose ! Mais comment ?
Salle l'Erable, rue du Mont 66, St-Hub.

Le 10 octobre à 20h :
Peu d’argent pour les communes ? 
Et si on commençait par économiser ? 
La transition énergétique est une évidence !
Salle l'Erable, rue du Mont 66, St-Hub.

Votre avis nous intéresse !
CAP 2012, c’est non seulement le changement, l’avenir mais aussi la participation.  Dès lors, vous êtes invité à nous faire part de toutes vos suggestions… 
Liste de soutien 
Socialistes, libéraux, humanistes, écologistes, ou tout simplement citoyens attachés à leur commune, ils soutiennent CAP 2012...

Pour figurer sur notre liste de soutien, envoyez un message avec vos coordonnées à
Blog CAP-2012
Retrouvez toute l'actualité de CAP 2012 et déposez vos commentaires, avis, remarques, suggestions sur le blog :